Chronique : Le pays des contes, Tome 1 : Le sortilège perdu – Chris Colfer

couv33011595

Titre : Le pays des contes T1 : le sortilège perdu
Auteur : Chris Colfer
Editions : Michel Lafon 
Nombre de pages : 414
Genre : Jeunesse / Fantasy 

Résumé : Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

MON AVIS

Le pays des contes et moi, nous n’en étions pas à notre premier coup d’essai. En effet, il y a un petit moment maintenant, j’avais déjà lu une bonne partie de ce roman mais je n’avais jamais pris le temps de le terminer, par manque d’envie, de temps, mais aussi parce que j’avais eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire. Puis, les températures et le temps d’automne arrivant, j’ai eu envie de me plonger dans un univers un peu féérique avec une lecture « cocooning » comme j’aime les appeler. Je me suis donc décidée à retenter l’expérience avec ce livre, et j’ai finalement passé un très bon moment. 

Le pays des contes porte bien son nom, puisqu’après avoir fait la connaissance de deux jeunes jumeaux, Alex et Connor, nous allons très vite être plongé dans un univers où différents contes de fée se mêlent pour nous faire revivre les histoires qui ont bercé notre enfance, quoi que… Ici, il ne faut pas s’attendre à retrouver les personnes parfaits et stéréotypés que l’on a connus jusqu’à présent. Non, les célèbres héros et héroïnes de ces contes de fée là sont imparfaits, parfois caractériels même, et de fait, beaucoup plus réalistes et beaucoup plus humains. J’ai aimé ce côté de l’histoire dans le sens où, même si c’est un livre catégorisé « roman jeunesse », l’écriture est mature, et les personnages le sont aussi.  Ici, on apprend vraiment à connaître les personnages et surtout on en apprend sur leur histoire et sur ce qui a fait qu’ils sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui. J’ai trouvé qu’il était facile de s’accrocher à ces différents personnages de conte de fée par cette façon qu’a eu l’auteur d’approfondir chaque histoire. J’ai surtout aimé en apprendre plus sur les personnages appartenant plutôt au côté des « méchants », pour finalement comprendre que ce sont des personnes comme tout le monde, qui ont simplement un vécu différent qui peut expliquer leur comportement (même si bien sûr, tout n’est pas excusable, mais cela les rend plus vulnérables et plus attachants).

Comme je le disais un peu plus haut, j’ai trouvé l’écriture très mature. Je ne savais pas réellement à quoi m’attendre lorsque j’ai ouvert ce livre pour la première fois, et j’ai été agréablement surprise. On retrouve une écriture assez riche en descriptions, avec un style que je ne m’attendais pas forcément à voir dans un roman jeunesse. A vrai dire, je pense que ce roman n’est pas vraiment accessible pour de jeunes lecteurs (ou du moins, pas pour tous), car je trouve qu’il y a quand même énormément de détails, ce qui ne m’a pas gênée plus que ça mais qui a parfois ralenti ma lecture. J’ai parfois eu du mal à me concentrer durant ma lecture car j’ai trouvé qu’il y a avait beaucoup de détails, ce qui s’explique par la richesse de l’univers décrit, et certainement par le fait que ce soit un premier tome, donc une sorte de mise en place de tout ce monde inconnu du pays des contes. Néanmoins, l’écriture reste assez prenante et très belle, l’auteur faisant passer de jolis messages à travers son histoire.

Au niveau de l’univers, il n’y a rien à dire. Pour les lecteurs qui aiment les contes de fée et tout ce qui s’en approche de près ou de loin, je ne peux que vous conseiller ce livre qui aura tout pour vous plaire. L’auteur arrive très facilement à nous embarquer dans ce monde que j’ai imaginé plein de couleurs, de féérie. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer partir à l’aventure avec ces deux gamins, et j’ai d’ailleurs pu visualiser parfaitement le parcours des enfants grâce à la carte que l’on retrouve dans le livre. D’ailleurs, quelques mots pour féliciter la ME pour son travail sur ce roman puisque l’objet livre est tout simplement magnifique.

Outre l’univers, j’ai bien apprécié les personnages rencontrés au fil du roman, au delà des jumeaux qui sont bien sûr très mignons et attachants. J’ai apprécié découvrir les différentes connexions entre les personnages, certaines me surprenant plus que d’autres.   Au niveau de l’histoire et de l’intrigue en elle-même, il y a quelques révélations qui sont prévisibles, mais cela n’a pas gâché ma lecture pour autant. Cela reste du jeunesse donc je suis moins exigeante en la matière et je ne m’attends pas forcément à avoir de grosses surprises. A vrai dire, je suis curieuse de voir la suite et de découvrir ce que nous réserve le tome 2, car certains personnages m’ont pas mal intriguée et j’ai très envie d’en savoir un peu plus sur leur histoire.

Pour conclure, Le pays des contes est une lecture pleine de douceur, qui vous fera rêver le temps de quelques instants et retomber en enfance. C’est une lecture « doudou » qui n’en reste pas moins prenante, et parfois très drôle, avec des notes d’humour parsemées tout au long de l’histoire ce qui n’a fait que rendre plus agréable mon moment de lecture. Bien sûr, ce n’est pas un roman parfait pour moi mais j’en garde un très bon souvenir, et je poursuivrai volontiers cette saga, ayant déjà le tome 2 dans ma PAL.

EN BREF

J’ai aimé : L’univers, retrouver différents personnages de contes de fée mais d’une façon plus réaliste et plus crédible, les histoires de chacun et les connexions entre différents contes, l’écriture plutôt poétique et soutenue, les jolis messages laissés par l’auteur.

J’ai moins aimé : J’ai parfois eu un peu de mal avec les nombreuses descriptions et la richesse de l’univers (comme c’est un premier tome, il y a beaucoup beaucoup de détails qui nous permettent d’avoir un bon aperçu du monde dans lequel on est plongé).

Untitled4


« – Alex, je crois que je vois quelque chose…
Conner passa dans ce qu’il croyait être l’embrasure d’une porte et aperçut soudain un visage pâle qui le dévisageait. Il tomba par terre, épouvanté. Il hurla aussi silencieusement que possible.
– Alex ! Il y a quelqu’un devant la porte là-bas ! Il est moche et me fout la trouille! dit-il en montrant la silhouette du doigt.
Alex courut à ses côtés et plissa les yeux pour voir se dont parlait son frère.
– Ce n’est pas une porte, c’est un miroir, espèce d’idiot ! répondit-elle.
– Ah… »

« Ce ne sont pas vos souffrances ou celles que vous infligez aux autres qui comptent, mais ce que vous en faites. »

 » En ce moment, nous traversons un mauvais chapitre de notre vie, mais les livres s’améliorent à mesure qu’on les lit! « 


 

Publicités

3 réflexions sur “Chronique : Le pays des contes, Tome 1 : Le sortilège perdu – Chris Colfer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s